« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus ! (cf. Jn 13, 34)

«  Il les aima jusqu’au bout » (Jn 13, 1-15)
Acclamation :Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus !
Je vous donne un commandement nouveau,
dit le Seigneur :« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »
Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus ! (cf. Jn 13, 34)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.
Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.
Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit : « C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? » Jésus lui répondit :« Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. ». Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. »
Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ? Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. » – Acclamons la Parole de Dieu.

MEDITATION

« Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ? Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”.  Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.»
Ma sœur, est-ce que tu comprends ce geste de Jésus ? Mon frère, comprends-tu ce geste ? Pour ma part, cela dépasse mon entendement. Néanmoins, quand je ramène ce passage de l’évangile à cette période de grand questionnement pour tous, mon cœur ne peut être que dans la joie.
En effet, aujourd’hui, le Dieu créateur que nous adorons nous dit tout simplement qu’il ne veut plus de théâtralisation de la foi. Il ne veut plus de ces personnes que nous envions assis sur nos bancs, car ces dernières ont été choisies par le prêtre, afin d’avoir les pieds lavés pendant la célébration eucharistique du jeudi saint.
Dans ton silence, retiré dans ta maison, le Seigneur te demande de rentrer au fond de toi et de t’interroger sur l’utilisation de ta position pour l’autre ? Que fais-tu pour cette petites que tu as ramené du village en faisant croire à sa famille que tu lui offriras une vie meilleure ? Comment laves-tu le pied de celui qui a mis sa confiance en toi  dans différents domaines de la vie? Comment laves-tu le pied de l’enfant qui t’a été confié ? Comment laves-tu le pied de la société dans laquelle tu vis ? Es-tu JESUS ou es-tu Judas ? La célébration du ce jeudi Saint est un questionnement, est une invite à prendre conscience que nous ne sommes pas si puissant que nous le croyant, ou si bon que nous le pensons, si nous ne pouvons pas être source de bénédiction pour l’autre. Et quand je ramène cela au COVID-19, je vous invite à regarder autour de vous, et de constater le camp qui est plus paniqué ? Vous verrez que c’est celui des riches, juste à cause de qu’ils perdront. Réveillons-nous ! Jésus n’a pas lavé le corps entier, souvenons-nous de cela. C’est tout simplement parce qu’il ne faut pas grand-chose pour rendre à notre civilisation son humanité.

PRIERE PERSONNELLE

Mon Dieu, je te demande pardon. J’ai péché contre toi. J’étais plus préoccupé par la propreté de mon pied au lieu de lever la tête pour m’assurer de la propreté d’un nombre incalculable de pieds. Je suis faible, prends pitié de moi. Donne-moi en ce Jeudi Saint où nous magnifions ta grandeur en célébrant également tous tes appelés, les Prêtres, la force de me soucier du bien-être de l’autre. Fais de moi une source de bénédiction pour l’autre. Car je sais que tu prends déjà soin de moi.
Donne à tous les habitants de mon pays de comprendre qu’être disciplinés et appliquer les mesures d’hygiène et de sécurité symbolisent le lavement des pieds, les uns aux autres. Ce qui nous permet de prendre soins les uns des autres. Et c’est ce que nous enseigne JESUS, aujourd’hui, demain et pour les siècles, des siècles Amen

Vous pourriez également consulter...

Articles populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *